A visage découvert

Je ne sais pas comment s’appelle ce métier. Il conçoit des voix haut de gamme à travers l’ailleurs et le local.  Il découvre les déserts, il emploie nos propres horizons. Il guide, il interroge, il surprend.

Je ne sais pas comment s’appelle ce métier. Il nous veut sur mesure, authentique et vivant. Il promeut la singularité d’être. Il encourage la joie.

Il soutient nos meilleures postures.

Je ne sais pas comment s’appelle ce métier, je me souviens qu’il existe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s