La parole prend corps…

La parole prend corps

Lovée dans la barque

Au coin de la lune

 

Poème du Printemps des Poètes – 2017. Lu dans le métro.

Publicités

2 réflexions sur « La parole prend corps… »

  1.  » Sans parler les enfants savent
    penchés sur la terre ouverte
    qu’ils portent en eux un autre monde
    Le temps n’est pas encore venu
    de sa naissance
    Ils sont patients
    L’éboulement des châteaux
    est dans l’ordre du projet
    Le grain de sable travaille
    l’immense immobile.  »
    – Guy Goffette, Solo d’ombres, Editions Ipomée, 1983

    Je partage avec toi ce poème que j’avais lu dans le métro, dans les années 90.
    A l’époque, j’avais été éblouie par sa puissance évocatrice – et je le suis toujours.

    J'aime

  2. Merci Léonie pour ce magnifique partage….le sous terrain abrite des merveilles n’ est-ce pas ! Ce matin je lisais sur un quai :
    « On croit qu’il est facile
    De ne rien faire du tout
    Au fond c’est difficile
    C’est difficile comme tout
    Il faut passer le temps
    C’est tout un travail
    Il faut passer le temps
    C’est un travail de titan »….
    Jacques Prévert

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s